Envie de participer ?
Ronde Tarn et Garonnaise - le 04 octobre 2020

C’est Jean-Denis organisateur au grand cœur qui nous a donné rendez-vous au contrôle Technique de Patrick Daydou à Caussade.
Comme tous les ans ce dernier nous ouvre les portes de son établissement.
Fort heureusement ce bâtiment n’est pas « ERP ». Nous avons donc pu investir les lieux en toute sérénité pour les 100 convives tous masqués que nous étions.
Encore merci à Patrick. La notoriété et la gentillesse  de Jean-Denis, personnage atypique a incroyablement rassemblé pas moins de 60 équipages venus des régions Occitanie et Nouvelle Aquitaine. C’est dire.
Malgré un temps exécrable et le durcissement des règles sanitaires notre métronome avait tout réglé dans le moindre détail.
Espace de circulation matérialisé au sol pour la zone réservé au petit déjeuner, gel à gogo et masques à disposition pour les étourdis.
Table d’accueil pour la distribution des plaques et roadbook à l’entrée du local.
Nous noterons comme à son habitude l’énorme travail pour le roadbook réalisé entièrement à la main par Jean-Denis.
Une œuvre d’art que chacun garde précieusement dans sa bibliothèque. 
Alors que l’appel venait de commencer , voilà la visite de courtoisie de la Gendarmerie locale, qui pour le coup n’était pas invité…
La Ford Fiesta bleu marine a eu un peu de mal à se frayer un chemin le long de la contre allée au beau milieu des Alpine, Gordini et autres Renault sportives.
Après quelques échanges concernant notre sortie et vérification que tout était respecté, nous avons offert un petit café et quelques viennoiseries à nos invités surprises qui ont reçu l’applaudissement de l’assemblée.
Après ce petit intermède reprenons le cours de nos activités, qui pour l’instant ce cantonnent à l’intérieur du contrôle technique, où trône fièrement la belle R8 Gordini de l’hôte des lieux.
Vu le temps à l’extérieur, il semblerait que chacun a un peu de mal a rejoindre sa monture, mais l’heure c’est l’heure et là, coute que coute il faut y aller.
Sous son parapluie et appareil photo en bandoulière Jean-Claude va tenter de faire partir les voitures.
C’est une Clio V6 qui va fendre la vague d’eau, suivi par un groupe d’Alpine.
C’est au tour de notre organisateur à prendre le départ avec sa Clio Williams sur vitaminée.
Il en aura besoin car il doit rejoindre son équipe à Milhars pour la préparation du repas de midi.
Faute de restaurant pour l’accueil des 100 convives, ce sera un repas concocté par son petit groupe d’ami avertis qui vont mettre en action la nourriture locale achetée via le circuit court des producteurs.. assiette de charcuterie garnie, haricots blancs et saucisse grillée, fromage et raisin muscat au menu.
Revenons au départ avec une belle brochette d’A310 dont celle de Jacky, copie conforme  d’une groupe 5 prête à affronter le parcours sinueux et touristique élaboré par notre organisateur.
Voilà 2 belles R8 Gordini qui se présentent sur la grille de départ. C’est celle de Claude et Nicole : R 8G conforme à l’origine y compris les roues en 15’’ dans un état concours, suivi par la belle 8 G  groupe 2 du pétillant Jean-Marie qui lui emboite le pas.
Alpine GTA, R5 Alpine, Gt turbo et R 5 Turbo sont aussi de la fête.
Une belle R 5 Turbo numérotée rouge va prendre le départ avec Philippe au volant et son jeune fils au roadbook ; émerveillé par la belle écriture de Jean-Denis … Clio Williams suivi de deux autres R8, une S et Major se préparent. Les 60 voitures sont à présent sur le parcours, et le starter qui a donné le départ à cette procession dominicale n’a plu qu’a se mettre au sec avant de poursuivre ses camarades.
Nous noterons une forte toux pour la Renault 5 Alpine turbo de notre Ami Pascal qui a préféré bifurquer sur Cahors et rentrer sagement au bercail.
Va-t-on lui prescrire une quarantaine chez son mécano ?..Le reste de la caravane est arrivée à bon port, chacun félicitant l’organisateur pour un sans-faute.
Parcours touristique traversant Bruniquel et son château qui a servi de décor en 1975 pour le film Le Vieux Fusil, Puycelsi ville fondée au Xème siècle par les moines bénédictins.
C’est à présent la traversée de Cordes sur ciel, bastide construite en 1222 par le comte Raymond VII de Toulouse.
Ce sont 95 km de pur bonheur malgré le mauvais temps qui ont été avalé lors de cette première étape. Chacun sera libre pour l’itinéraire de l’après-midi.
Un périple de 35km qui va continuer via St Antonin Noble Val, Cazals, St Cirq et enfin la cité du Chapeau Caussade. Fort heureusement le temps s’est un peu dégagé et a permis de prendre l’apéro sous les barnums mis en place par l’organisateur.
Les plus anciens ont rejoint les 30 places réservées à l’intérieur de la salle des fêtes de Milhars prêtée par la Mairie.
Pour les autres ce sera sous les barnums avec en surplomb le Château fort du XIIIème siècle qui figure sur la plaque.
Tous nos vifs remerciements à Jean-Denis et à toutes les personnes du Club qui n’ont pas hésité tour à tour à faire le service et aidé au rangement.
Malgré les conditions sanitaires et une météo capricieuse, chacun est reparti avec un grand sourire…
Rendez-vous le 18 octobre pour le 4ème Cap à l’Ouest.
Jean-Claude THAMALET

 

Galerie de Photos --> Cliquez ICI <--

 


Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.