Envie de participer ?
Coupes de Pâques à Nogaro le 20 Avril 2014

Avant de rentrer dans le vif du sujet sur de cette magnifique journée où l’espace d’un moment les Alpines et Renault Sportives du CAGA ont pris d’assaut pour quelques tours le circuit Paul Armagnac de Nogaro accompagnées d’une pluie battante qui n’a cessé de tomber toute la journée.

C’est à mi-année 2013 que ce projet de participer aux Coupes de Pâques de Nogaro est né par le biais de Bernard Castagné (Double champion Europa Cup 1992 et 1994). Bernard qui entre deux courses à tout de même trouvé le temps de monter une très belle A 310 V6. L’occasion était trop belle pour nous de lui proposer d’aller un jour encourager son Fils Benoit, qui en fin de saison 2013 a terminé 3ème de la Clio Cup. Projet porté haut la main par notre célèbre Olive et Bernard auprès de Caroline Diviés Responsable du circuit de Nogaro.

Donc voilà le jour J pour les équipages engagées afin de soutenir Benoit Castagné. Slogan qui est d’ailleurs sur notre plaque « tous derrière Benoit ». Après une course plus qu’effrénée, il a ravi à l’issue d’une dispute mémorable une très belle 3ème place.

Revenons à notre périple qui a commencé ce dimanche matin très tôt. Un premier rendez-vous est donné à 5h30 du matin pour quelques remorques à Labarthe afin d’éviter les 200Km qui nous sépare du temple de l’automobile. Merci  à Francis pour le remontage du moteur de la Turbo 2 d’Yvan. Ce dernier a pu non sans mal, charger sa monture sur la remorque quelques heures avant notre rendez-vous matinal. Un second rendez-vous à Gimont pour le reste du groupe qui est venu compléter ce convoi. Pas moins d’1,5 Km de voitures sur les routes du Gers sous une pluie toujours battante. Enfin le panneau magique Nogaro. 8h00, plus que 15minutes pour récupérer nos badges d’accès au paddock, piste et repas VIP sous la tour de contrôle. Petit caprice pour la 1300S de Jean-Claude qui a pris l’humidité, 4 bougies neuves avec toujours notre Francis pour le remontage et hop c’est parti. Récupération des « pass  nominatifs » pour chacun d’entre nous et nous voilà dans l’enceinte du circuit, direction le paddock des Clio 4 Cup. Accueil très chaleureux dans le motor-home Renault Sport qui est à l’entrée générale du circuit, petit café pour tous. Direction la tour de chronométrage pour le petit déjeuner. C’est déjà la pré-grille pour les nouvelles Mid Jet 2L. Après cette première course sous la pluie, c’est au tour de 3 magnifiques Matra dont la F1 V 12 Matra de Pescarolo suivie d’une F2 de Jacky Icks et la F3 de JP Jaussaud. Une sonorité que nous ne sommes pas prêt d’oublier. Les conditions extrêmes n’ont pas eu le dessus sur le pilotage de ces 3 Mousquetaires Matra. Après la course du Supertourisme cela va être à nous d’occuper la piste. Les Alpine et Renault Sportives du Club sont appelées au micro pour la formation de la pré-grille. On retrouve en première ligne  la 1300S G4 Bleu, 1440 G5 blanche d’Alain « Double mètres » et la 1300G rouge d’Olive (cocorico bleu, blanc, rouge en 1ère ligne) suivi de la V85 de Guy et Gisele, 1300G de Jean-Marc, 1300 de Jean-Louis, la septième Berlinette V 85 d’Éric clôture la famille A 110. La magnifique R8 Gordini de Philippe vient s’intercaler entre l’A 310 4 Cylindres  de Patrick et L’A310 V 6 du Pistard Bernard Castagné. C’est la magnifique Calberson G5 de Gégé Calberson qui fait le lien avec la R 5 Alpine de Richard qui est au coude à coude avec la Supercinq GT Turbo de Jean-Marc. C’est une pléiade de R 5 Turbo 2 : Etienne, Yvan, Jean-Paul et Thierry suivi de l’A 610 de Bernard. On retrouve la R 21 Turbo 2L de Manu. Vient ensuite la Clio 3 F1 team de Cyril (vu la météo le Spider est resté au garage). La Clio Williams de Thierry, Clio 16 S de Séb. Suivi de la Mégane Coupé 2 L de Jean-Michel, Clio RS ph1 de Jojo, Mégane RS F1 team de Gérald. Gérard clôture cette formation avec une belle et efficace Mégane RS RB8 Red Bull de 265cv.

11H45, mécaniques et conducteurs sont à températures. L’ensemble est lâché sur la ligne droite des Stands ou sont garées les GT FIA « Blancpain Sprint Séries »

La 1300S de J-C qui précède toutes ses camarades de piste est à présent sous les ordres du « Starter » feu rouge avant la prise des 3,360Km du circuit … 

Concentration maximale…pour nous tous….top feu vert, les chevaux sont lâchés sur une piste très piégeuse en sortie des stands le tracé commence par une ligne droite suivie d'une courbe à gauche appelée « virage de la ferme ». Ensuite on trouve une épingle à droite appelée « épingle de Caupenne », suivie d'une autre épingle à gauche. Ré-accélération dans la « courbe de l'aviation » pour prendre la « ligne droite de l'aérodrome », parallèle à la ligne droite de départ/arrivée. Ensuite nous  abordons une épingle très serrée, « l’épingle de l'école ». Une fois sortis de l'épingle nous prenons le « virage Roger Dubois » avant de rejoindre la « courbe Henri Oreiller ». Le virage suivant, « l'épingle Claude Storez », est abordé doucement avant la ré-accélération devant l'ancienne ligne droite d'arrivée (cette ligne droite a servi de ligne d'arrivée jusqu'en 2007). Enfin, nous abordons la dernière chicane appelée « S du lac » pour arriver sur la ligne droite des Stands. Premier tour bouclé sans encombre, ça ne saurait durer.C’est Alain qui porte une première attaque sur la 1300S bleu qui a du mal à rester sur la trajectoire idéale, la 1440 a pris le dessus, quelques glissades récupérées, petite avance qui va se terminer par un 360° avant la parabolique « Claude Storez ». Petit à petit notre Pistard Bernard Castagné dépasse avec une certaine aisance chacun d’entre nous avec des trajectoires de métronomes malgré une piste totalement mouillé. Philippe grand habitué des lieux nous a encore prouvé tous ses talents de pilotage avec la belle R 8 Gorde, R 8 G qui a été élue « plus belle voiture de la journée » par le Staff Renault Sport, Marie lui a remis le prix. Nous noterons quelques Berlinettes et R5 Turbo qui ont pris l’option de virevolter dans les pelouses. Notons également une petite touchette en sortie de la courbe Claude Storez pour la magnifique Calberson G5 de Gégé. Mention particulière pour les Renault Sportives  modernes qui ont su tirer toute la quintessence de leur puissante machine. Du haut de son perchoir le panneauteur nous indique le dernier tour, malgré la pluie incessante notre rêve pris fin et nous voilà de retour au paddock sous une horde d’applaudissement par le nombreux public venu à Nogaro. Le temps pour nous tous de rejoindre l’espace VIP afin de prendre un somptueux repas. Nos pass VIP nous ont permis d’avoir le privilège d’aller sur la pré-grille du prestigieux championnat d’Europe des voitures de tourisme « Blancpain sprint Séries » avec des voitures de renommées : Audi R8, BMW Z4, Lamborghini, Mercédès SLS AMG, Ferrari 458 Italia et Maclaren MP4 12C, pilotées par des Zanardi, Montermini, Piquet Jr ou encore Ortelli. Notre grand moment de la journée et notre principale motivation arrivent. Tous nos cœurs battent pour Benoit Castagné avec sa toute nouvelle Clio Cup RS4 numéro 3. Pilote que nous avons l’un et l’autre encouragé et félicité pour ses temps de qualifications 6ème et 2ème temps. 16H00, pré-grille des Clio Cup de France, la Clio de Benoit est très entourée par les Membres du CAGA. Caméras et appareils photos sont fixés sur Benoit qui est déjà en pleine concentration. Le portail du circuit s’ouvre et les Clio s’élancent pour un tour de formation sur une piste pratiquement sèche (enfin). Le temps pour nous tous de rejoindre « Caupenne » afin d’assister à un premier départ de notre champion. Des premiers tours totalement fous, notre champion fait voler de virage en virage sa Clio Cup. Malgré cette lutte Benoit pointe à la 7ème place au deuxième tour. Après quelques tours il porte une attaque flagrante dans le virage de la ferme, nous retenons notre respiration, il cherche le moindre trou pour pointer le nez de sa voiture, il vole sur le vibreur mais impossible de passer. Il est à l’attaque et gagne une place. Réfléchi et appliqué le couteau entre les dents notre champion se surpasse et tour à tour grappille millimètres, centimètres et se retrouve en 4ème position. Il ne reste que quelques tours, le podium est peut-être à sa portée et oui oui il l’a fait. Dans un dépassement ultime il se retrouve 3ème, mais ce n’est pas fini, son poursuivant Trémoulet champion de France 2013 lui lèche le parechoc. Notre champion a résisté sereinement jusqu’à l’arrivée. Quelle lutte sur cette course 1 disputée ce dimanche après-midi : au terme des 15 tours, 2’’2 seulement séparent les quatre premiers. Nous voilà tous au pied du podium pour féliciter Benoit et bien sûr son manager Bernard, également son papa. Bernard nous donne rendez-vous à leur stand pour fêter ce 1er podium qui en appellera d’autres, c’est tout le mal que nous lui souhaitons. Encore tous nos remerciements à Caroline Diviés, la Famille Castagné, Renault Sport, Olive pour cette magnifique et inoubliable journée que nous avons passé. Merci également à JC pour la belle plaque. Merci à Catherine, Bernard Le Soulan et Richard pour les photos.

Jean Claude THAMALET

1ère Galerie de photos --> Cliquez ici <--
2ème Galerie de photos --> Cliquez ici <-- (mise à jour le 15/05/2014)


Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.