Envie de participer ?
24ème Rassemblement MACON 8,9,10 mai 2015

 

Le CAGA présent au grand rassemblement Alpine de Mâcon

 

Ce sont 5 Voitures du CAGA qui sont parties ce vendredi matin  8 mai depuis Toulouse  vers les terres Mâconnaises. Nous n’oublions pas un 6éme  équipage du CAGA  A 610 bleu (Henri/Martine) partis depuis l’Essonne,  nouveau lieu de résidence de notre Adhérent.

Un premier rendez-vous  à Septfonds dans le Tarn et Garonne pour l’A610 de Jean-Philippe et Nadine, Clio RS de Jean-Louis et Jacques, l’Alpine GTA de Richard et Brigitte, Clio V6 de Jean-Claude et Marie et A 610 de Patrice.

Ce dernier a pour mission de nous ouvrir la route jusqu’à une centaine de Km avant Mâcon, maison familiale de ses parents où nous sommes attendus pour  une ultime halte avant les terres  sacrées des Alpine. Le choix du parcours pour l’aller est le passage par Aurillac où nous avons fait le plein de carburant pour les hommes et machines… C’est vers 16h30 que nous sommes accueillis très chaleureusement par les parents de Patrice où le papa a soigneusement organisé le parking en épis de nos autos. Après un rafraichissement  et quelques mignardises, nous voilà partis laissant Patrice profiter de sa famille pour une courte nuit.  C’est vers 18h que nous arrivons sur le lieu de notre rendez-vous : Hôtel Escatel , quartier général de l’AMAG.

Le ton est donné : des Alpine et Renault Sportives à perte de vue..175 engagés pour cette 24ème édition, c’est dire..

Dès notre arrivée, nous avons retrouvé  Henri et Martine en compagnie de Jean-Marc et Martine Cotteret. Ce dernier avec le boitier en bandoulière prêt à cliquer au moindre détail…

Et dieu sait si le clic a fonctionné durant ces deux jours et demi. Notre rédacteur du Magazine milles-Miles a fait le déplacement avec une des 2 A 610 Albertville 92,  construites et  présentées en novembre 1991 à l'occasion des jeux olympiques d'hiver d’Albertville en 1992, modèle en version très haut de gamme pour seulement  ces deux exemplaires. Notons la présence de ces deux belles Alpine à Mâcon. Nous voilà dans le bain discutant tour à tour avec les VIP, Bruno Saby invité vedette de cette 24ème édition accompagné de Jean Vinatier , Michel Leclère, Alain Serpaggi, Jean Pierre Jaussaud....Michel Tétu…. et bien sûr notre Jeannot national qui s’est prêté à la moindre demande de chacun d’entre nous. Après cette mise en bouche, nous voilà installé pour le grand repas de Famille. C’est vers 23h00 que nous quittons les tables pour rejoindre l’hôtel Ibis Mâcon Sud où l’organisation a déposé dans chaque chambre : road-book, et petit cadeau ; ça c’est de la réception.  Hôtel où nous avons aussi  croisé les  des anciens pilotes de légendes, la famille Cotteret était également dans les murs.

Un petit pot de l’amitié entre « Caguistes » vient clore cette fin ! fin ! de soirée du vendredi. Le rendez-vous est donné à  7H30 pour le rituel nettoyage des autos  en vue du premier départ du samedi matin.(le temps aussi à nos copilotes d’étudier le parcours).

Quel bonheur d’être aux machines à café et échanger 3 plaisanteries avec Jeannot et les autres.. C’est donc en convoi que nous partons rejoindre le départ. Le  public encourage les participants venu des 4 coins de l’hexagone.  Suisses, Belges, Anglais.. font  également partis  de la fête. 

 

Dur de se frayer un passage  pour le peloton CAGA qui est parti pour cette première étape vers la Clayette et son célèbre repas dans les ateliers Renault Trucks  des établissements Hermey..

Mais avant cela quelques séances de purges sur l’A610 d’Henri  allaient  être au programme de la matinée.  Notre petit groupe est resté bouche bée quand Henri à pressurisé le circuit hydraulique de l’embrayage de son Alpine par le biais d’un petit équipement basique se servant de la capacité de sa roue de secours comme énergie. En quelques secondes notre embrayage est ainsi purgé.  L’ingéniosité de notre camarade a permis un retour aux affaires dans les plus brefs délais. Voilà un équipement qui fera parti des prochains bagages dans nos voitures..

Nous noterons un peu de jardinage pour la joyeuse équipe du CAGA qui   a affiché un tout petit peu plus de 121 kilomètres prévus…au road-book. 

 

Le traditionnel repas à la Clayette a marqué la pause de cette première journée.

Arrivée triomphale des anciens pilotes  sous les applaudissements des participants. L’organisateur Jackie Guinet a une nouvelle fois coupé l’énorme et délicieux gâteau.

Un second départ vers 15h00  doit nous amener à Lugny avec un pointage intermédiaire à Salornay. Une deuxième étape sans encombre avec un pointage dans les délais impartis  sur la grande esplanade de la cave... Etape rafraichissante et salutaire sans « excès » avec à la clef une petite dégustation du  Mâcon Chardonnay à bonne température.

Le blason du CAGA a  même été épinglé sur une des portes du caveau. Notre banderole  ayant eu double emploi (tapis pour Henri lors des purges de l’A 610) a encore renforcé son bleu de France devant une telle assemblée d’Alpine et Renault Sportive. Merci à la cave de Lugny pour leur accueil et la  remise du coffret de vins  à chaque équipage.  Quelques achats afin d’amener le précieux spiritueux dans le Sud-Ouest, et départ vers Mâcon pour  le repas de gala à l’Escatel. Jacques très prévenant avait réservé une table ronde pour les 11 convives du CAGA, visiblement 3 évènements à fêter à cette table ?

C’est au moment du dessert, aider par  un fou rire des Filles que nous sentons arriver l’embrouille !!! Jacques et Jean-Philippe semblent un peu préoccupés par une légère confusion. Les filles ne cessent de rire, tout rentre dans l’ordre quand arrive un beau gâteau d’anniversaire, et surtout la voie chanteuse et hurlante de notre ami Jackie Guinet qui vient féliciter Richard, Henri et Jean-Claude. Une journée pétillante qui se clôture de la plus belle des manières. 

Il ne reste que quelques heures de sommeil  avant d’appréhender  la dernière étape du dimanche.  

 

Compte tenu des 600Km pour entrer au bercail, l’ensemble de l’équipe du CAGA a choisi  un circuit court sur les 4 proposés (120 Km) qui va nous amener à destination du Beaujolais  vignoble dans le  château  de Juliénas.  Une magnifique journée s’annonce,  beau soleil, beau parcours avec un passage sous La roche de Solutré, falaise située près de Mâcon, célèbre pour avoir été un "lieu de pèlerinage" .  Au bout d’une vingtaine de Km soutenu, la GTA de Richard et Brigitte stoppe face à la belle falaise.

Petit problème de température pour le V6 qui a un peu crachoté le liquide de refroidissement. Le temps de décompresser le vase d’expansion,  chacun incriminant le bouchon du vase.  Aucune pièce de remplacement sur place. Nous tentons de revisser le bouchon au contact de façon à remplacer approximativement le rôle de la soupape. Quatre tours de scotch pour ne pas perdre le bouchon et croisons les doigts pour la suite.   

Les connaissances de Jacques ont permis par téléphone  de trouver un bouchon de rechange.  Il n’y a plus qu’à souhaiter que   le diagnostic soit avéré. Richard  a sagement conduit sa GTA pour éviter toute surchauffe et la ainsi amener à bonne destination.

Chaleureux accueil avec un buffet gargantuesque : allant de la charcuterie et fromage  local  pour la dégustation  des Beaujolais Villages – Saint Amour Juliénas au Château.

Propriété  des seigneurs de Beaujeu datant du XIIIe Siècle, le Château de Juliénas, a toujours été une propriété viticole.  Les authentiques caves voutées en pierre du pays datent de 1744. Le domaine compte aujourd’hui 37 hectares de Juliénas et Fleurie, constituant le plus grand vignoble de l’appellation Juliénas.

Cette pause gourmande nous  a permis de faire plus ample connaissance par le biais de Jacques  avec Alain Serpaggi  qui va rejoindre notre région. Après l’échange de nos coordonnées, nous lui avons promis la  place de Membre d’honneur au CAGA .Quel bonheur et honneur d’avoir parmi nous une telle figure.  Michel Leclère nous  a également rejoint durant cette conversation où nous avons parlé des rencontres  faites avec Bruce Dayan au Salon de Beauzelle.

Pour les  4 équipages Toulousains qui ont prévus de partir plus  tôt, il est désormais l’heure de saluer Richard et Brigitte qui diffèrent leur retour, Henri et Martine qui rentrent sur la banlieue  Parisienne. Nous n’avons pas oublié de saluer les pilotes de légendes, la famille Cotteret (mille Miles)  et les  organisateurs que nous félicitons et remercions pour cette magnifique sortie  où l’ambiance très conviviale et de rigueur. Nous  leur disons vivement la 25ème et le CAGA sera parmi vous avec quelques voitures en plus. 

Jean-Claude THAMALET

Galerie de Photos --> Cliquez ICI <--


Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.